La Francophonie jouera un rôle clé dans le développement des futures normes ISO sur le commerce électronique

Québec, 5 novembre 2019 – Le Réseau Normalisation et Francophonie (RNF) est heureux de souligner que, grâce au soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), six pays francophones membres du RNF participent aux travaux de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) sur le commerce électronique qui débutent aujourd’hui, à Hangzhou, en Chine.

En effet, la France, le Bénin, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Rwanda travailleront au développement des nouvelles normes internationales sur l’assurance des transactions de commerce électronique. Cela signifie que sur les 16 pays participants, plus du tiers sont membres du RNF.

« La participation en grand nombre des pays de la Francophonie à ces travaux est rendue possible grâce à l’implication de l’OIF et aux efforts concertés du RNF, a déclaré la secrétaire générale du RNF, Marie-Claude Drouin. Cette forte représentation démontre qu’il est possible pour les pays francophones de prendre leur place sur l’échiquier international de la normalisation et d’exercer un leadership fort dans le domaine du commerce électronique. »

Un avantage stratégique pour la Francophonie

Rappelons que l’ISO a décidé en juillet 2018 d’élaborer des normes internationales dans le domaine du commerce électronique. Pour ce faire, l’ISO a mis en place le comité technique (ISO/TC 321) dont les travaux s’échelonneront de 2019 à 2021. Ces travaux visent à proposer des solutions avantageuses, tant pour les entreprises que pour les consommateurs.

« Le commerce électronique est en pleine expansion au plan mondial et représente donc un levier économique important pour la Francophonie. Utiliser les normes internationales, c’est bien, mais prendre part aux négociations internationales qui les définissent, c’est encore mieux, a insisté Mme Drouin. Participer à l’élaboration des normes internationales sur le commerce électronique procurera un avantage stratégique de taille pour la Francophonie. »

Au cours des prochains mois, le RNF continuera d’accompagner ses membres afin de mobiliser leur expertise en commerce électronique et ainsi leur permettre de prendre part activement aux négociations internationales. Mentionnons que la présidente du Réseau Francophone des Ministres en charge de l’Économie Numérique, Mme Aurélie ADAM Soulé Zoumarou, ministre béninoise de l’Économie Numérique et de la Communication, a donné son aval à ce projet du RNF qui est en adéquation avec les objectifs de son réseau.

Réseau Normalisation et Francophonie

Le RNF a pour mission de faire de la normalisation un pilier de la vitalité économique de la Francophonie. Regroupant 28 pays francophones, il agit concrètement pour informer, sensibiliser et former les entrepreneurs et les professionnels à la normalisation.

Pour information : Réseau Normalisation et Francophonie