L’Association RNF a fait bonne figure au volet international du congrès Québec mines 2015 présenté le 24 novembre dernier avec sa participation au panel Regard sur la normalisation des pratiques dans le secteur minier et son intérêt pour la Francophonie économique ».

Ce panel, animé par M. Bernard Dubois, Directeur Adjoint – Administration, Finances et Information de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), a été l’occasion de présenter aux participants l’importance de la normalisation des pratiques dans le secteur minier ainsi que l’intérêt particulier des normes pour le renforcement de l’espace économique francophone.

Le panel a débuté avec une présentation de la secrétaire générale de l’Association RNF, qui a exposé l’importance de la normalisation pour le développement économique de la Francophonie. Elle a par la suite présenté les travaux du comité d’élaboration de normes de l’ISO dans le domaine de l’Exploitation minière (ISO/TC 82). Cette partie de la conférence a été l’occasion de présenter plus particulièrement les travaux du sous-comité 7 de l’ISO – Fermeture et gestion de la restauration des mines (ISO/TC 82/CS 7).

Ce nouveau sous-comité de l’ISO sur la gestion de la restauration des mines vient d’être créé pour élaborer des normes internationales à même de limiter le plus possible les dommages potentiels à long terme liés aux activités minières. Il a pour principal objectif d’établir des lignes directrices pour améliorer la qualité de vie de ceux qui habitent dans le voisinage de zones d’exploitation de manière à créer de meilleures relations entre l’industrie minière et les populations.

La secrétaire générale de l’Association RNF a soulevé le fait que parmi les pays participants aux travaux de normalisation (10 pays participants et 8 pays observateurs), seuls deux pays de la Francophonie ont choisi de prendre une part active dans ces travaux, soit le Canada et la France. Aucun pays du sud de l’espace francophone n’y est représenté malgré le fait qu’un bon nombre des mines en exploitation dans le monde se retrouvent dans ces pays. Cela peut s’expliquer en partie par le manque de ressources et de moyens de ces pays pour suivre les travaux de normalisation dans ce secteur.

Ce constat a mis en lumière l’importance d’une mobilisation pour accroitre la participation francophone dans ces travaux de normalisation internationaux cruciaux pour le développement durable de ce secteur économique porteur pour la Francophonie. Le besoin de renforcement de capacité des organismes d’élaboration de normes de la Francophonie pour organiser des comités miroirs nationaux aptes à participer à ces travaux de normalisation a ainsi été clairement identifié.

La secrétaire générale de l’Association RNF a lancé un appel à la mutualisation des ressources et promis d’évaluer avec son réseau de partenaires de quelle façon un projet concret qui favorise la participation des pays francophones aux travaux du sous-comité 7 de l’ISO – Fermeture et gestion de la restauration des mines pourrait être mis en place.

En visite au Québec pour un stage de formation en certification au Bureau de normalisation du Québec, M. Jean-Paul Karama B.Directeur de la Normalisation et de la Certification à l’Agence Burkinabè de Normalisation, de la Métrologie et de la Qualité (ABNORM) a généreusement accepté de prendre part au panel pour présenter les activités minières au Burkina Faso et les actions que l’ABNORM projette de mettre en place dans ce secteur d’activité économique fort important pour son pays.

Mme Lorraine Simard, Consultante en responsabilité sociale des entreprises et Présidente fondatrice de CBleue inc., a  présenté les résultats et les retombées du 1er atelier francophone de concertation régionale sur la responsabilité sociétale dans les industries extractives en Afrique de l’Ouest qui s’est tenu au Sénégal à l’automne 2014. Plus particulièrement elle a entretenu l’auditoire sur les liens entre la responsabilité sociale des entreprises, la normalisation et le renforcement de la Francophonie économique. Ce fut l’occasion pour elle de parler notamment de la norme ISO 26 000, du service d’évaluation en responsabilité sociétale AFAQ 26000 et de la démarche BNQ 21000 sur l’application des principes de développement durable dans la gestion des entreprises et des autres organisations.

L’Association RNF tient à remercier particulièrement le ministère des Relations internationales du Québec ainsi que le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec pour avoir rendu possible sa participation à ce panel entièrement consacré à l’utilité de la normalisation dans le domaine minier.

L’Association RNF remercie également Mme Mercè Ferrés Hernández, du Secrétariat central de l’ISOpour avoir fourni l’information sur la composition, la structure et le programme de travail de l’ISO/TC 82, Exploitation minière que vous trouverez ici.

Quebec mines 2015