« Le RNF : une action concrète pour faire la différence. »

Commerce électronique

Les membres du RNF participent en grand nombre à de nouvelles normes

Le RNF, avec l’appui de l’OIF et du Réseau francophone des ministres responsables de l’économie numérique, a mis son réseau en action pour mobiliser l’expertise de ses membres en commerce électronique et pour les accompagner afin qu’ils puissent prendre part activement aux travaux d’élaboration de cette nouvelle norme internationale.

La participation de six pays francophones membres du RNF sur 16 pays participant aux travaux d’élaboration de la norme ISO/TC 321 sur l’assurance des transactions de commerce électronique a été rendue possible grâce à l’implication de l’OIF et aux efforts concertés du RNF.

Cette forte représentation démontre qu’il est possible pour les pays francophones de prendre leur place sur l’échiquier international de la normalisation et d’exercer un leadership fort dans le domaine du commerce électronique.

Un avantage stratégique pour la Francophonie

D’année en année, le commerce électronique connaît une croissance exponentielle à l’échelle mondiale.

L’ISO a décidé en juillet 2018 d’élaborer des normes internationales dans le domaine du commerce électronique. Pour ce faire, l’ISO a mis en place le comité technique (ISO/TC 321) dont les travaux s’échelonneront de 2019 à 2021. Ces travaux visent à proposer des solutions avantageuses, tant pour les entreprises que pour les consommateurs.

Le RNF, avec l’appui du Réseau francophone des ministres responsables de l’économie numérique, a mis son réseau en action pour mobiliser l’expertise de ses membres en commerce électronique et pour les accompagner afin qu’ils puissent prendre part activement aux travaux d’élaboration de cette nouvelle norme internationale.

Normaliser les transactions et les processus

Le domaine couvert par le comité technique est la normalisation de l’assurance des transactions et des processus liés en amont et en aval dans le commerce électronique, ce qui comprend :

  • L’assurance du processus de transaction dans le commerce électronique, y compris un accès plus facile aux plateformes électroniques et aux boutiques en ligne;
  • La protection des droits des consommateurs en ligne, y compris la prévention des litiges en ligne et le processus de résolution;
  • L’interopérabilité et l’admissibilité des résultats d’inspection de la qualité des produits dans le commerce électronique transfrontalier;
  • L’assurance de la livraison au consommateur final par le commerce électronique.

Il s’agit à n’en pas douter d’une solution concrète et efficace pour accroître les performances du secteur de l’économie numérique dans l’espace francophone et pour permettre aux acteurs francophones de peser d’un poids certain dans la mise en place des régulations internationales de l’économie numérique.

Ensemble pour la Francophonie économique !

Membres fondateurs

Pin It on Pinterest