« Sans produits et services de qualité, conformes aux normes, pas d’accès au marché! »

Avec la mondialisation, les normes au cœur des échanges économiques.
Les réseaux de production de par le monde dépendent des normes internationales pour fixer les standards en matière de qualité, de connectivité, de sécurité et de performance pour tous les produits, services et pratiques qu’ils produisent.

Comment ça fonctionne ?

Dans les travaux internationaux de normalisation de l’ISO, ce sont les Organismes nationaux de normalisation (ONN) de chacun des pays qui sont responsables d’établir la position nationale sur la norme internationale en cours d’élaboration. C’est le consensus dégagé de toutes ces positions nationales qui établit la norme internationale qui s’appliquera au final.

Pour développer leur position nationale, chacun des ONN participants met en place un comité miroir national composé des experts du secteur visé par la norme. Ces experts proviennent de différents milieux : consommateurs, entreprises, administrations publiques, universités, parlements, etc. C’est ce comité miroir, composé des experts nationaux, qui établit par consensus la position nationale qui sera défendue par l’ONN lors des négociations internationales de normalisation.

Les positions nationales sont obligatoirement déposées par écrit au comité technique avant chacune des réunions internationales de normalisation. Ces positions peuvent aussi être défendues en personne par les experts désignés par l’ONN lors des réunions de normalisation internationales.

L’intérêt pour la Francophonie

Les normes sont à la fois des outils d’intelligence économique et de diplomatie économique.

En effet, les normes internationales constituent des outils d’intelligence économique puisqu’une fois publiées, elles créent un cadre commun de référence internationale crédible. Par la suite, elles constituent des références de premier plan sur lesquelles s’appuyer pour diffuser les règles de l’art et accroître les performances des organisations et des pays qui les utilisent. Ces normes peuvent également servir aux pouvoirs publics pour étayer leurs politiques publiques ou comme instruments de régulation nationale.

De plus, les normes représentent un outil de diplomatie économique important pour la Francophonie lorsque, dans une action concertée, ses pays membres participent à leur élaboration. Cette contribution leur permet en effet d’influencer les négociations et les prises de décisions et d’avoir ainsi un impact direct sur les marchés. Les comités internationaux de normalisation fonctionnent tous sous le principe d’un pays, un vote. On peut dès lors imaginer l’apport et l’influence que peuvent avoir tous les pays de l’espace francophone sur les orientations à donner aux normes qui ont un intérêt pour eux et sur la puissance de leur vote en raison de leur grand nombre.

Les pays qui participent activement à l’élaboration des normes internationales bénéficient d’avantages stratégiques de taille.

  • Ils s’assurent que leurs spécificités et leurs intérêts sont pris en compte dans les normes internationales d’intérêt pour eux.
  • Ils créent, grâce au comité miroir national, un socle d’expertise sur les normes capable de diffuser les bonnes pratiques dans leur pays.
  • Ils contribuent à valoriser la langue française sur la scène internationale.
  • Ils ont accès à des lieux de veille et de réseautage incomparables pour prendre le pouls des nouvelles tendances (ils échangent directement avec des acteurs nationaux et internationaux majeurs, y compris avec de futurs clients et partenaires, ils ont un accès précoce à des informations stratégiques qui peuvent avoir des répercussions sur l’avenir d’un marché important pour eux).

L’ISO au cœur de la normalisation internationale

L’ISO est le principal élaborateur de normes internationales. À lui seul, le catalogue ISO compte plus de 23 000 normes dans des secteurs aussi variés que l’économie verte, l’agriculture, l’agroalimentaire, le numérique, la blockchain, l’énergie, les mines, l’intelligence artificielle, la santé, les télécommunications, le climat, le tourisme, etc. En fait, les normes sont partout sans qu’on les voie.

Les normes en vidéo

Ensemble pour la Francophonie économique !

Membres fondateurs

Pin It on Pinterest