« Le RNF : une action concrète pour faire la différence. »

Économie circulaire

Le RNF ne tourne pas en rond! 

Dans un contexte d’urgence climatique et écologique, l’importance de migrer de l’économie linaire vers l’économie circulaire prend tout son sens.

Même s’il n’y a pas encore de définition internationale consensuelle de l’économie circulaire, on en connaît le principal objectif : optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service afin de réduire notre empreinte écologique tout en contribuant au bien-être des individus et des collectivités.

Au regard des enjeux actuels, le RNF et l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD) ont donc décidé d’unir leur réseau et leur expertise respective pour renforcer la participation des pays francophones aux travaux de normalisation internationale (ISO) sur l’économie circulaire (ISO/TC323). Déjà, 16 pays francophones sur 61 participent aux travaux d’élaboration de cette norme.

Élaboration de la norme ISO/TC323 – Économie circulaire

Pour réduire notre empreinte écologique et voir des résultats concrets, il nous faut migrer du modèle économique linéaire classique (extraction des ressources et matières premières, transformation, distribution, consommation et mise au rebut) à une approche circulaire où les matières premières et l’énergie sont issues de sources renouvelables et où les déchets sont réutilisés comme matières premières.

En septembre 2018, l’ISO approuvait la création d’un comité technique pour élaborer les normes nécessaires au développement et à la mise en œuvre de l’économie circulaire (ISO/TC323). C’est sous la présidence de l’AFNOR, un des membres fondateurs du RNF, que le groupe de travail s’est réuni une première fois en mai 2019, à Paris pour commencer les travaux de normalisation internationale sur l’économie circulaire.

Le RNF en action

Dans ce contexte et grâce au financement de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), le RNF offre du tutorat et un accompagnement « sur mesure » aux organisations nationales de normalisation (ONN) et aux experts des pays francophones afin qu’ils participent activement aux travaux de normalisation (ISO) sur l’économie circulaire. Déjà, 16 pays sont impliqués, ce qui donne aux États et gouvernements membres un poids décisionnel qui vaut son pesant d’or.

En effet, en participant à l’élaboration de cette norme, ils s’assurent :

  • que leurs spécificités et intérêts sont pris en compte dans l’élaboration de ces normes internationales d’intérêt pour eux;
  • que les outils développés par le groupe de travail répondent aux besoins des organisations francophones;
  • que l’économie circulaire favorise le développement des chaînes de valeurs, telles que les filières cacao, café, coton ou karité, par exemple.

À cela s’ajoutent des avantages stratégiques de taille, puisque les pays participants ont accès à des lieux de veille et de réseautage incomparables pour prendre le pouls des nouvelles tendances, sans oublier le fait qu’ils contribuent à valoriser la langue française sur la scène internationale.

Vous pouvez regarder le séminaire en ligne Économie circulaire : Introduction aux travaux de normalisation ISO, organisé par l’IFDD en collaboration avec le RNF et l’AFNOR le 12 novembre 2019.

Ensemble pour la Francophonie économique !

Membres fondateurs

Pin It on Pinterest